DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

CULTIVER CE QU’IL Y’A DE BON EN SOI

Un vieil homme veut apprendre à son petit-fils ce qu’est la vie.

« En chacun de nous, il y a un combat intérieur » dit-il au jeune garçon. « C’est un combat jusqu’à la mort et il se tient entre deux loups. »

« Le premier est ténébreux. Il est la colère, l’envie, le chagrin, le regret, l’avidité, l’arrogance, l’apitoiement sur soi-même, la culpabilité, le ressentiment, l’infériorité, la supériorité, les mensonges, la fausse fierté et l’égo. »

« Le second est lumineux. Il est la joie, la paix, l’amour, l’espoir, la sérénité, l’humilité, la gentillesse, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi. »

Le petit-fils réfléchit pendant un long moment. Puis, il demande à son grand-père : « Quel est le loup qui gagne ? »

Le vieil homme sourit et lui répond : « Celui que tu nourris. »

Je suis pratiquement sûre que vous avez déjà entendu cette fable quelque part, mais j’avais envie de la partager avec vous parce qu’elle introduit très bien mon sujet : Nourrissons ce qu’il y’a de bon, de juste et de lumineux en nous. Affamons ce qu’il y’a de mauvais, de négatif et d’obscure !

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de toutes ces vertus que nous devrions prendre le temps de cultiver au quotidien. 🙂

– Cultivons la bonne humeur, l’humour, la joie : La bonne humeur et la gaieté sont primordiales, je sais ça parait un peu bateau, n’empêche qu’on a vite tendance à se laisser dépasser par les émotions négatives. Alors qu’importe les événements auxquels nous sommes confrontés, ce sont la bonne humeur et l’humour qui nous permettent de garder un regard positif sur la vie.

– Cultivons la générosité : Je sais que le principe de base de la générosité, c’est de se dire qu’on donne aux autres de bon coeur, sans jamais attendre quoi que ce soit en retour. Alors certes, mais n’empêche que vous verrez que c’est en étant généreux, ouvert et altruiste que l’on reçoit le plus. Comme si être bon et faire le bien attirait ces vertus chez les gens qui nous entourent.

– Cultivons le courage : N’ayons pas peur de sortir de notre zone de confort, d’affronter nos peurs, nous finirons par les combattre parce que bon après tout, on est infiniment plus fortes qu’elles 🙂

– Cultivons la bienveillance : C’est le même principe que la générosité, tu récoltes ce que tu sèmes : c’est la loi de l’attraction. C’est pas moi qui l’invente hein : Faisons preuve de bonté, de compréhension, de gentillesse et de douceur envers les autres et la vie nous le rendra sans aucun doute.

– Cultivons la vérité : – et ne me dites pas « moi je mens jamais », je sais bien que c’est faux ^^ ! Un petit mensonge n’a jamais tué personne – enfin ça on en sait rien mais disons qu’on suppose – ceci dit, un petit mensonge plus un petit mensonge, ça peut vite devenir une habitude de je-déforme-tout-pour-le-mettre-à-ma-sauce. Ça nous semble souvent insignifiant mais le mensonge fausse l’histoire/le fait/l’événement en question, mais aussi et surtout, ça fausse les relations que vous entretenez. Faites un pacte avec vous-même et promettez-vous de toujours dire la vérité. C’est important.

– Cultivons la patience : Je sais c’est pas facile. Surtout quand y’a 15 personnes devant toi à la poste, que ça fait 20 minutes que t’es coincée dans les embouteillages et que t’as pas avancé d’1mètre50, que le gars à côté de toi dans le bus mâche un truc sans fin en faisant des petits bruits très agaçants, que tu voudrais que le temps passe 1000x plus vite et que tes projets avancent à la vitesse de l’éclair…  Mais voilà. C’est pas possible mettre un gros coup de pied au c** de tout ce qui se met en travers de ton chemin, parfois la seule réponse c’est la patience. Et ça s’apprend. Cultivez là, apprenez à prendre du recul, soufflez un bon coup, relativisez, apprenez que parfois c’est pas le bon timing et qu’il faut savoir attendre, prenez ce temps là pour apprendre toutes ces choses, travaillez sur vous même pour, à terme gérer les imprévus/contrariété/attentes avec sérénité. Ça change la vie vous verrez, la votre et celle des autres.

– Cultivons la persévérance : Gardons en tête les objectifs que nous nous sommes fixés, travaillons avec constance pour les atteindre sans jamais flancher face à la difficulté ni céder au moindre obstacle. Il ne faut JAMAIS se décourager et continuer de croire en soi. TOUJOURS !

– Cultivons la gratitude : Attention, la gratitude n’a rien à voir avec l’habitude de dire Merci à ta boulangère quand elle te rend ta monnaie. – combien de fois on a entendu notre mère nous dire « On dit quoi ? » à chaque fois que quelqu’un nous donnait quelque chose? #souvenirssouvenirs – Ça c’est des notions de politesse. La gratitude ça va au delà de ça, la gratitude c’est de la reconnaissance liée à tout ce que nous avons, ce que nous possédons mais aussi notre santé, notre famille, nos amis, nos amours, nos emmerdes même… On prend trop souvent les choses/les gens pour acquis. Cultiver la gratitude c’est savoir reconnaître leur valeur et la chance que nous avons d’en bénéficier.

– Cultivons la tolérance : La tolérance est indispensable à la vie et au monde dans lequel on vit – Et pourtant…  ! Arrêtons de croire que nous détenons la vérité absolue quand notre avis est bien tranché sur un sujet, tout est question de perception, de sensibilité, de culture… Acceptons les différences et traitons les autres avec respects, quelques soient les divergences d’opinions.

– Cultivons le pardon : On oublie trop souvent combien on est parfois ni justes ni bons. On se plante de temps en temps, on a tord, on se trompe souvent, on blesse les autres, on est maladroite, injuste, méchante… Bref, on est souvent loin d’être irréprochable, et on sait dans ces moments là reconnaître l’importance d’être pardonné.
Alors quand la situation inverse se présente, tâchons de nous en souvenir. Apprenons à pardonner et à donner une seconde chance.

 

Voilà. Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, ce ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres vertus en faveur des quelles nous devons oeuvrer.
L’important dans tout ça, c’est surtout de garder à l’esprit que votre âme est une sorte de petit jardin : Arrosez-le, cultivez les bonnes graines et arrachez les mauvaises herbes avant qu’elles ne viennent tout envahir ! 🙂

Sur ces mots, je vous embrasse et vous dit à très vite !

Maÿlis

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Sophie - Mon Blog de sportive
    19 janvier 2017 at 18 h 32 min

    Un article qui arrive à point. Il aide à prendre du recul et à être bon avec soi, avec les autres. 🙂

  • Leave a Reply