DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

ET SI ON S’ENGAGEAIT VRAIMENT ?

Ouiiiii ! C’est Vendrediiiii !
Comment s’est passée votre semaine mes jolies ? Comment vous sentez-vous ? Qu’avez-vous accompli d’épanouissant ? Racontez-moi tout 🙂

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’engagement. Pas d’engagement, au sens mariage et compagnie – bien que quelques articles sur le sujet devraient certainement ne pas trop trop tarder ;). L’engagement, avec vous-même. Et juste vous.

Ça fait plusieurs semaines que mes articles tournent autour de l’accomplissement personnel, plusieurs semaines que je vous invite – avec un brin d’insistance je crois 🙂 – à sortir de votre zone de confort, à ne pas attendre pour aller chercher la vie qui vous fait rêver, à ne plus vous trouver d’excuses, de bonnes raisons et simplement croire que tout est possible, que votre vie est précieuse et que vous méritez d’en faire quelque chose qui vaille la peine qu’on s’en souvienne.
– Vous voyez ! Sans m’en rendre compte j’ai repris mon discours de militante en faveur du bonheur! 

Mais j’ai réalisé que j’avais oublié de vous parler de l’importance de l’engagement.

Il y’a maintenant 10 mois j’ai arrêté de fumer. Je fumais presque un paquet par jour depuis 7/8 ans. 7 300 cigarettes par an. 7 300 !
J’étais une accro de première catégorie. La nana qui meurt si son bureau de tabac se met en grève. 
Mais je voulais plus dépendre de cette drogue et de cette industrie, ne plus me pourrir les poumons et tout un tas de sphère de mon corps, alors j’ai tenté à peu près 200 fois d’arrêter. Avec beaucoup de volonté mais aucun succès. – Hashtag essaye encore.
Et un jour j’ai arrêté – WOOP WOOP – Du jour au lendemain je n’ai plus retouché une cigarette, pas une fin, pas une taf, pas en soirée, pas en terrasse avec les copains, pas dans un coup de stress. Rien, aucune cigarette, et presque pas de manque.
J’ai fais preuve d’une volonté infaillible et d’un engagement en béton. La différence avec toutes mes tentatives précédentes remplies de bonnes intention, c’était ça : l’engagement total dans le choix que je venais de faire.

Et ça je l’ai réalisé quand j’me suis demandé pourquoi un tas de trucs que je souhaiterais entreprendre en ce moment ne voit pas le jour.
C’est l’engagement qui manque derrière les bonnes idées et les bonnes intentions. Se dire qu’on va essayer ne suffit pas, souvent il ne se passe rien derrière et on fini par faire machine arrière en se disant que finalement c’est pas si mal ainsi.
Prenez vos choix au serieu – Bordel ! Et engagez-vous à 100% dans cette voix.
On ne peut pas se contenter d’avoir envie de vouloir. On cimente ses décisions au béton et on ne se laisse pas la possibilité du machine arrière.
Ne vous laissez pas de porte de sortie du type « je m’y met la semaine prochaine, ça sera mieux comme timing », « je vais attendre d’être moins occupée », « ou plus riche », « ou plus mince » : Non, on arrête d’attendre le bon moment, d’échafauder des plans parfaits… On arrête de perdre du temps et on agit ! C’est maintenant que ça se passe.

Rien n’est véritablement hors d’atteinte si on s’engage pleinement à la poursuite de ses objectifs.
Cessez de vous écoutez, vous et vos bonnes excuses, engagez-vous et agissez. Une bonne fois pour toutes, modifiez vos habitudes pour vous rapprocher au maximum de vos rêves.

Croyez-moi c’est possible. J’en ai fait l’expérience.
Quand on s’engage entièrement dans une décision, que l’on persévère pour changer des habitudes tenaces, que l’on croit en soi et en sa réussite, on peut déplacer des montagnes, et sans difficultés qui plus est. 

 

Y’a-t-il des décisions dans lesquelles vous vous êtes engagé(e)s pleinement et qui ont connu le succès alors que vous les croyiez impossibles/improbables/hors d’atteinte ? 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Marion
    17 juin 2016 at 7 h 04 min

    Avant toute chose, je tenais à te dire que j’aime vraiment beaucoup ton blog ! J’adore lire tes articles, c’est toujours motivant pour moi, et je commence bien mes journées à chaque fois ! (Parce que oui, là je te lis de la gare, avant de commencer mon boulot, donc on peut dire que ça me booste pas mal ahah). J’aime moi-même écrire des articles où je donne certains conseils (après j’ai remarqué que c’est toujours plus simple de les conseiller plutôt que de les appliquer ahah).
    Sinon, pour réagir à ton article, je suis tout à fait d’accord. Si on ne se décide pas nous-même à nous y mettre, et qu’on se motive avec des « peut-être » ou « je le ferais quand j’aurais le temps », c’est sûr qu’on n’arrive pas à avancer.
    Personnellement, je me rends compte de mes engagements lorsque je dois en refaire des similaires. Par exemple, au 1er semestre, j’ai eu la volonté de faire du sport le mardi après les cours. Je devais rester jusqu’à 18h30 à l’IUT pour commencer mon sport à 19h et finir à 20h. Aujourd’hui, je ne sais pas comment j’ai réussi à tenir. Après, c’est sans doute parce qu’à la fin de l’année, de manière générale, on se laisse + aller. Mais bon, il va falloir que je reprenne un engagement par rapport au sport (et à d’autres choses également, comme mon blog par exemple, ahah).
    Après, pour mieux tenir son engagement, il faut en parler autour de soi, afin de s’obliger à le tenir. Même si j’ai remarqué que ça dépend des cas. Certaines choses peuvent parfois être faites dans l’ombre aussi.

    En tout cas, c’est toujours un plaisir de lire tes articles ! Je vais lire les plus anciens, vu que j’en ai loupé, mais continue c’est top ! 😉

    Bisous

  • Reply
    Anouk
    17 juin 2016 at 10 h 35 min

    Bonjour ! J’ai découvert ton blog il y a quelques temps et tes articles me font du bien
    Ton dernier et celui que tu viens de publier aujourd’hui résonnent complètement en moi. Je suis dans une période de cogitations extremes par rapport à un choix professionnel qui engendrerait de grands changements dans ma vie: démissionner de mon travail ou je ne suis plus épanouie pour monter un projet qui me fait rêver. Qui des fois me paraît à ma portée, des fois peu accessible. Me lancer dans ce projet impliquerait des conséquences matérielles importantes. J’ose peu le présenter à ma famille car j’ai peur que leurs inquiétudes soient contagieuses et me fassent douter. Bref, j’ai énormément de mal à prendre une décision, à m’engager, comme tu le décris si bien dans cet article, sans regarder en arrière…merci beaucoup pour tes mots qui font du bien ! J’espère arriver à dépasser tout ça

  • Reply
    Audrey
    18 juin 2016 at 14 h 52 min

    J’adore ton ton militante du bonheur moi ! 🙂 Comme d’habitude article au top qui résonne avec mon dernier article sur l’auto-sabotage. On se trouve toujours une bonne excuse, un meilleur moment mais le moment parfait n’existe pas et nos projets n’avance pas ! LET’S DO IT !

  • Reply
    Audrey Moo
    18 juin 2016 at 22 h 03 min

    Tu as tout à fait raison ! L’envie c’est bien mais ça suffit pas toujours. Alors que si on est vraiment engagé dans sa démarche, on peut atteindre ses objectifs. Si on est honnête avec soi-même, on se rend compte que si on y arrive pas, c’est qu’on s’est pas vraiment donné à fond, et que notre engagement n’était pas à la hauteur !

  • Leave a Reply