DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

LUTTER CONTRE LA NÉGATIVITÉ.


J’avais envie de parler d’un sujet hautement stratégique dans nos vies à tous (en tout cas dans la mienne)(loin de moi l’idée de faire une généralité…) : La négativité. 
Enfin j’avais envie de parler de positivité, mais je vais me contenter de son contraire. Ça sera bien plus efficace pour en venir à ce que je veux.

Voilà comment commencer une théorie de façon complètement alambiquée et perdre la moitié de son lectorat en une phrase. (Si tu veux des conseils sur le sujet n’hésites pas.)

Dernièrement j’ai eu des phases, assez courtes mais quand même, de très grosses remises en question (pour ne pas dire que déprime-totale-ma-vie-cest-de-la-meeeeeerde-et-compagnie.) pendant lesquelles je me suis rendu compte de l’importance qu’était entrain de prendre la négativité dans mon esprit et l’énergie considérable que cela me bouffait. Vraiment.
Une sorte de poison démoralisateur, démotivant et extrêmement épuisant. (Le maaaaal je te dis!)

 

LE NEGATIF C’EST UNE QUESTION DE CHOIX.

De toute évidence, c’est assez bateau comme raisonnement mais j’aime à croire que si on se le répète souvent, ça va finir par rentrer.
Quand je dis « question de choix », j’ai conscience que l’on est absolument pas maître de ce que la vie nous réserve, des situations malheureuses et négatives notamment, mais on peut et on doit contrôler notre attitude face à ces événements. On peut choisir de retourner le truc dans tous les sens pour se dire combien la vie est injuste-infecte-ingrate et tous les mots en « in » que l’on veut (bien que y’en ait pas 8000 à ce mettre sous la dent… indélébile, impoli, intrépide…)(hum.) ou juste faire le choix d’accepter que les trucs négatifs arrivent, que ça fait partie de la vie, et qu’il faut en tâcher d’en tirer le meilleur pour continuer à avancer.

Mais je vous rassure, on est toutes pareilles, qui a envie de faire la danse de la joie quand elle vient de se faire larguer, de se faire refuser une promotion, de se faire recaler à un entretien et j’en passe et des meilleurs ? Personne, non ?

 

TIRER DES LEÇONS.

L’idée n’est donc pas de passer le mode autruche en pilote automatique en se disant que la vie est merveilleuse quand, en réalité, elle est nulle à ch*er, mais bien d’admettre que Ok, c’est tout pourri, c’est comme ça, maintenant on fait quoi ?
Je pense que la chose la plus positive que vous pouvez faire dans ces moments-là, c’est de relever vos manches (pas sur que ça change foncièrement quelque chose le coup des manches mais bon, mettons toutes les chances de notre côté…), faire le choix de ne pas se laisser bouffer par nos pensées négatives, reprendre le dessus et tirer le meilleur de la situation.

Et bien oui ! Maintenant que le négatif est là, c’est à vous seule de décider quoi en faire.
Vous morfondre ou vous faire violence et tout mettre en oeuvre pour sortir grandie et plus forte encore ?

Il y’a des leçons positives à tirer de toutes les situations. Elles sont partout pour qui veut bien les voir. 

 

S’ELOIGNER DES PERSONNALITÉS NÉGATIVES.

Attention j’annonce : Étape compliquée mais non négligeable.

Parfois, la négativité et le pessimisme ambiant ne viennent pas de nous, ou en tout cas pas seulement. Parfois on a juste rien demandé et on a cette pote, cette cousine, cette voisine, qui vient clairement plomber l’ambiance et jouer les empêcheurs de tourner en rond (en même temps… est-ce que tourner en rond c’est vraiment une bonne idée à la longue ? pas sûre sûre.)
Ces gens-là ne se rendent même pas compte de leur négativité, parce que c’est dans leur nature, et petit à petit ils t’injectent leur poison. Le fameux dont je vous parlais plus haut.
Je peux vous assurer, si vous n’avez pas encore fait le constat par vous-même, que ce genre de personnes, à terme, affectent réellement ta façon de penser, d’agir, de rêver, et de vivre !

Pour ma part, j’ai tendance à penser que toute la négativité du monde ne pourra vous atteindre que si vous choisissez de la laisser passer.
C’est à dire, que si vous restez au contact de ces gens néfastes qui vous inondent de pensées…néfastes.
( & Je ne crois pas que l’on puisse fondamentalement les changer. On les accepte ou bien on les quitte, mais essayer de les changer demanderais beaucoup trop d’énergie pour le peu de résultat.)(mais ça n’est que mon avis!)

Parfois il faut avoir le courage, pour soi-même et de façon très égoïste j’en conviens, de faire du tri dans les gens qui nous entourent et de s’éloigner de certaines personnes, d’en discuter carte sur table avec si c’est quelqu’un de vraiment très important… Mais quoi qu’il en soit, ne vous laissez plus abattre, démotiver ou pomper votre énergie. Vous en avez besoin pour votre vie de tous les jours, pour mener vos combats et donner vie à vos projets !

Voilà ce que j’avais à dire, quelques mots sur ce sujet qui me tenait à coeur, particulièrement en ce moment.
Portez vous bien !

Muchos Besos !

 

 

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Gwen
    3 février 2016 at 18 h 08 min

    Je suis bien d’accord avec toi. Depuis 2 ans maintenant j’essaye toujours de voir le côté positif de la vie et je fais régulièrement le tri dans mon entourage en coupant les ponts avec les gens négatifs et surtout envers les gens négatifs qui se plaignent tout le temps (les pires je crois !!). Je crois que depuis j’évite les pleurnicher et mon optimisme ne se porte que mieux !

  • Leave a Reply